2019 : une année charnière à 200 à l’heure.


En 2019 j’ai été moins actif dans la communauté WordPress : j’ai moins été présent sur les réseaux sociaux, aux WordCamp, et je n’ai pas organisé un seul meetup à Grenoble !

La raison est simple : 2019 aura été riche en challenges et en projets, et comme chaque année voici un article pour relayer ce que j’ai pu faire et apprendre.

Mon année s’est découpée en 3 projets majeurs :

  1. Produire la version 2 de la formation WordPress WPChef avec Alex et Nicolas ; (65% Lire)
  2. Créer 84 vidéos d’informatique pour un grand compte français sous la forme d’une prestation ; (25% Lire)
  3. Avancer la formation développeur de thèmes CapitaineWP.io ; (10% Lire)

Et oui, j’ai fait de la prestation alors que j’avais pourtant dit que je n’en ferai plus ! Mais je vais vous expliquer pourquoi j’ai accepté cette mission (et c’est pas glorieux).

Mais avant tout, on commence par WPChef :

Projet 1 : la V2 de WPChef

Cela fait déjà 4 ans que WPChef est sorti. Avec Alex (WPMarmite) et Nicolas, notre but en 2016 était simple : produire la formation WordPress pour débutants la plus complète du marché.

C’est-à-dire qu’on apprend à créer des sites avec WordPress en profondeur, mais à aucun moment on ne voit du code pour autant : ni HTML, ni CSS, ni PHP. On ne voit même pas de FTP, ni de thème enfant. Et pour autant nos stagiaires sont capables de réaliser des sites professionnels à l’issue de la formation.

À 3, la difficulté de produire une formation est d’autant plus grande : chacun a sa propre expérience, sa vision, sa pédagogie. Mais justement : à plusieurs on a été capables de se remettre en question, et de trouver l’approche la plus objective possible.

Production de la version 2

Avec l’expérience acquise de la V1, nous avons décidé de faire une version 2 encore plus complète, et plus simple. On a en effet pu corriger les soucis de notre jeune expérience et les points de blocages de nos stagiaires.

Pour cette V2, pas de concession ! Si la V1 était un peu le MVP, la V2 devient le produit final, du coup impossible de grapiller sur la qualité. Et notre moto devint celui de WordPress : Decisions, not options. Le but étant de proposer une et une seule façon de faire. Par exemple, pour les formulaires, on a choisi une extension au lieu d’en présenter 10 par exemple, car sinon ça allait être bien trop long.

Malgré tout la V2 a pris 8 mois à produire et a commencé fin 2018 : il a fallu redéfinir le programme, créer le plan détaillé, faire un travail de recherche, de comparaison, des tests, et éprouver la pédagogie. Ensuite il a fallu écrire les scénarios, tourner les face-caméra et les screencasts, puis faire le montage.

On peut voir sur l’image ci-dessus notre suivi de production, un gigantesque tableau dans lequel on a travaillé le découpage de notre programme, et le scénario de nos cours.

Côté rédaction on a mis en place un système de couleurs pour discerner titres, schémas, screencasts et face-caméra.

Il a fallu ensuite harmoniser tout cela entre nous. C’était l’occasion de se réunir : un coup à Troyes, un coup à Grenoble, afin de présenter notre travail, l’améliorer, uniformiser notre discours et éviter les répétitions. Au final, cette partie nous a pris des semaines. C’est d’ailleurs l’une des plus importantes quand on travaille à plusieurs sur la même formation. On l’avait hélas bien sous estimée dans notre planning.

Puis enfin le tournage s’est déroulé à Oléron à l’été 2019, là où habite Nicolas.

Anecdote : Les Nikon, bien que capables de filmer en 4k, ont un bug depuis plus de 5 ans qui font que parfois, les enregistrement coupent à exactement 1min50. On a remarqué que ça le faisait surtout quand l’appareil était chaud. On a résolu le problème avec des poches froides, pour les douleurs musculaires, à 3€ en pharmacie. On a perdu un temps fou à cause de ce souci.

Il a ensuite fallu préparer et tourner nos screencasts. Si leur tournage est rapide, la préparation (répétition, préparation des ressources, du site, des pages…) peut vite s’avérer chronophage.

Et c’est enfin Alice, la femme de Nicolas, qui s’est occupée de monter plus de 250 vidéos.

Pour finir, on a essayé de rendre les vidéos rustinables et future-proof : WordPress et les extensions évoluant vite, on a opté pour l’approche suivante :

  • Le contenu intemporel et théorique est vu en face caméra
  • Les contenus périssables sont faits en screencasts ou slides

De cette manière, pas besoin de retourner à Oléron pour retourner des vidéos tous les 3 mois. Les screencasts sont faits dans nos bureaux respectifs. Le but ultime serait dans l’idéal d’éviter d’avoir à faire une V3.

Le concept WPChef

On propose différents formats de vidéo dans cette formation :

  • Les vidéos principales : qui présentent un concept, tourné en face-caméra + screencasts ;
  • Les conférences dans lesquelles on traite un sujet plus en détails et cette fois on apparait tous les 3 à l’écran. Le sujet est plus ouvert aux discussions et débats ;
  • Les approfondissements, facultatifs, qui permettent d’aller plus loin sur un sujet spécifique (exemple : la délivrabilité) ;
  • Et les alternatives, lorsque la méthode principale ne fonctionne pas (par exemple MAMP quand Local ne marche pas).

Voici ce que ça donne en conférence :

D’ailleurs la formation WordPress V2 dure 8 semaines à raison de 10h par semaine environ. C’est donc une formation e-learning plutôt exigeante. Cela représente 80h de vidéos, quiz, exercices, devoirs corrigés individuellement et bonus pour les formules Pro...

En plus de ça, on essaie de fournir un service client irréprochable : sous chaque vidéo, nos stagiaires peuvent poser des questions. Nous essayons d’y répondre dans l’heure si possible, mais on s’engage à répondre sous 24h dans le pire des cas.

Aujourd’hui plus de 1400 stagiaires se sont formés chez WPChef, et on en attend désormais plus de 500 par an ! Étant Datadocké, on permet les financements, et grâce à un partenariat avec Simplon, on propose également les financements CPF avec un passage de certification à l’issue de la formation.

La formation est aussi l’occasion de promouvoir la communauté WordPress francophone et les bénéfices de s’impliquer ! On les invite notamment à venir aux WordCamps et meetups.

Optimisation des process et automatisation

Quand un projet se porte bien, il vient un moment où la priorité est la consolidation et l’optimisation avant de se lancer dans de nouvelles productions. Suite à la V2, on est entré dans cette phase.

Dans le cadre de la formation WordPress, en formule Pro ou Certif, les stagiaires doivent nous rendre 3 devoirs durant la formation, que l’on corrige individuellement. Cela représente du temps, mais apporte une vraie valeur ajoutée à la formation.

J’ai eu le loisir de me garder du temps pour améliorer la gestion de ces devoirs. Autrefois on utilisait un formulaire Gravity pour la restitution du devoir, lié à une board Trello via Zapier. On corrigeait sur une grille Spreadsheet et on composait l’e-mail de résultats en fonction de cas (score supérieur ou inférieur à 80% par exemple).

Même si le process était intelligent, il nous prenait vite du temps. J’ai récemment créé une interface dans le site, qui permet de gérer les devoirs de A à Z :

Et même, comble du bonheur : grâce à une connexion API au site du stagiaire le système peut déjà prédéterminer automatiquement si des critères sont justes ou pas, d’un seul clic. Notre intervention manuelle est toujours nécessaire bien sûr, mais on gagne du temps en automatisant ce qui peut l’être.

On est resté (trop) discrets sur notre aventure entreprenariale

Par contre on s’est rendu compte qu’on n’a pas trop parlé de WPChef auprès de la communauté WordPress. À part nous voir sponsoriser chaque WordCamp Français, vous ne savez pas trop ce qui se passe chez nous ! Je profite donc de cet article pour corriger le tir !

On nous demande souvent si on vit de ce projet. Et bien oui. Nos efforts ont payé, on se verse un salaire, des dividendes, un PEE même, et Alice (la femme de Nicolas) nous aide beaucoup en temps que freelance tellement il y a à faire (gestion des financements, montages…).

WPChef c’est d’ailleurs aujourd’hui mon projet principal car c’est celui qui présente le plus de potentiel à long terme. C’est l’aventure entreprenariale que je recherchais quand en 2015 j’ai écrit mon post mortem.

WPChef en 2020

En 2020 nous allons produire une nouvelle formation dédiée cette fois à WooCommerce et qui s’étendra sur 6 semaines. Notre formation WordPress n’aborde pas l’e-commerce car il était illusoire de vouloir traiter un tel sujet dans une seule et même formation.

On va également tenter d’obtenir notre propre certification, et pour préparer 2021 il va falloir que l’on se fasse auditer au niveau de la qualité de notre entreprise. Il devient aujourd’hui très compliqué d’être un organisme de formation. L’état verrouille le secteur après avoir subit de nombreux abus ces dernières années. Mais on va jouer le jeu car on peut désormais se permettre d’investir notre temps sur ce sujet.

Rendez-vous au bilan 2020 pour voir ce qu’il en est !

Projet 2 : la prestation pour l’ANFA

Le second projet n’était pas du tout prévu : début 2019 je reçois un e-mail via mon site Xyoos, les cours d’informatique pour débutants et séniors (que j’ai lancé il y a 12 ans).

Une entreprise aimerait exploiter mes vidéos, car celle-ci a pour projet de traiter l’aculturation informatique, et un budget alloué à cela.

Cette entreprise est l’ANFA, l’OPCA des métiers de l’automobile. Au début je suis réticent : mon planning est chargé, et je ne suis pas un expert en vidéo (même si j’en ai déjà fait pour Xyoos, Capitaine et WPChef).

Ces vidéos devraient permettre aux garagistes, concessionnaires et étudiants en carrosserie d’être plus à l’aise avec l’outil informatique pour ne plus perdre du temps sur des tâches simples : enregistrer un son et l’envoyer à un ordinateur, transmettre des fichiers, utiliser des logiciels…

A peu près ce que je propose sur Xyoos ! C’est vrai que je suis la personne toute indiquée, mais bordel, on est déjà serrés niveau planning. Ce ne serait pas judicieux d’accepter…

Bref, je ne vais pas y aller par 4 chemins, quand on m’a annoncé le budget, j’ai pas tellement pu refuser. C’est pas glorieux, mais c’est la raison principale qui m’a poussé à accepter une prestation externe et prendre autant de risques sur mon planning.

Bon heureusement, grâce à Stéphanie qui écrit des articles sur Xyoos, j’ai pu ne passer « que » 3 mois intensifs à l’été pour tourner et monter les 84 vidéos demandées. Elle s’est occupée de l’écriture des scénarios en amont au printemps. Grâce à cette prestation, elle pu quitter son emploi et se lancer à son compte. Aujourd’hui elle a lancé son auto entreprise dans la formation informatique et la création web.

Le petit « hic »

Le projet s’est globalement bien passé, mais j’ai eu très peur à un moment : à la base on devait réaliser 40 vidéos, et reprendre 40 vidéos que j’avais déjà réalisées pour Xyoos sous forme de licence.

Malgré toutes les précautions, et mon expertise en gestion de projets, un grain de sable un gros caillou est venu se mettre dans les rouages : les grands chefs sont arrivés comme une fleur en plein milieu du projet et d’un coup s’affolent : « ce fond bleu ne va pas ! il y a un robot et un lapin à l’écran ». Vous reconnaitrez Iron Man Hulk Buster Lego et un Lapin Crétin.

Le chef de projet (que j’apprécie énormément sur le plan pro et humain) m’avait sélectionné justement pour ce côté frais, moderne, et en phase avec le public de ces vidéos. Mais ses supérieurs ne l’ont vu pas de cet oeil.

Les tensions sont montées en interne, et avec moi. Et au bout d’un moment, j’ai dû imposer un choix : sois je sors du projet (et je garde l’acompte), soit je fais les 84 vidéos spécialement pour l’entreprise, sur fond plus sobre, mais ça va leur coûter le double !

WPChef ayant pris du retard, je suis content de pouvoir sortir du projet. Mais vous l’avez vu venir : le client accepte la rallonge.

« Merde ! Chérie on annule les vacances ! » Le projet va être certes mega rentable, mais on oublie le soleil et le bronzage. Je tourne une vidéo pilote avec un fond blanc et des incrustations. Ça plaît, c’est validé, on lance le tournage.

Oriane, ma conjointe, présente les vidéos comme elle l’avait fait pour Xyoos. De formation cinéaste, elle a grandement aidé au bon déroulement de ce projet. Ça a été pour moi l’occasion de monter en compétences sur le montage vidéo, de prendre de meilleurs logiciels.

Au final : tout s’est bien terminé, mais j’ai eu très peur. On ne pouvait plus se permettre d’être en retard pour WPChef, j’avais beaucoup de pression des deux côtés.

Souvent, l’optimisme du « ça va le faire » peut coûter très cher sur un planning. Objectif pour 2020 : moins d’optimisme, plus de réalisme.

Pour ne rien arranger, Alex a emmenagé à cette période dans sa nouvelle maison et il avait des travaux. Du coup Nicolas s’est retrouvé en plein incendie WPChef tout seul pendant plusieurs semaines, à la limite du Burnout. Je m’en suis voulu de l’avoir abandonné au pire moment.

Heureusement, tout s’est bien terminé, mais une telle situation aurait pu vite déraper et avoir de graves conséquences sur tous les projets. Une leçon de plus apprise sur le terrain !

Projet 3 : Le Capitaine à la bourre

Bon et pour finir, le fameux Capitaine WP : le concept c’est de la formation professionnelle pour les développeurs et agences. Et pour cela 2 choix :

  • Formation en intra : j’accompagne les entreprises dans sa migration à WordPress, à opter pour des process optimisés et efficaces dans l’industrialisation de sites, et pour cela je me déplace dans leurs locaux ;
  • Formation en e-learning pour tous : développer un thème, une extension, Gutenberg…

Concernant l’intra j’ai pu intervenir pour plusieurs clients cette année, petites agences et grandes entreprises et c’est à chaque fois passionnant de découvrir leur philosophie et leur fonctionnement.

Côté e-learning par contre, je n’ai pas beaucoup avancé : la formation Gutenberg, c’est fait, mais du coup la formation Développeur de thèmes est restée au point mort toute la fin 2019. je compte remédier à ça cette année, mais avec la formation WooCommerce de WPChef je vais peut-être encore prendre du retard.

À terme je compte proposer une formation développeur de thèmes, d’extensions, WooCommerce développeur et industrialisation de sites.

En 2021 je pense consacrer plus de la moitié de l’année à cette tâche et combler cet énorme retard.

Conclusion

Sur le plan purement personnel, l’année ne s’est pas bien terminée. Malheureusement notre chienne Hyumi nous a quittés le 24 décembre (à presque 16 ans) et j’ai dû prendre du temps pour m’en remettre (d’où le report de cet article).

Beaucoup de gens ne comprennent pas que l’amour pour un animal peut être aussi fort que pour un humain, voir même plus, et qu’une telle perte est compliquée (et si vous êtes l’un d’eux vous pouvez aller vous faire #@&).

Bilan 2019

2019 s’est articulée autour de 3 projets, et pour 2020 je vais rester sagement sur 2 projets : WPChef et CapitaineWP. Au final mes projets s’articulent tous autour de la formation ! Si on m’avait dit ça il y a 10 ans, je n’y aurai pas cru ! À la base je suis développeur, et pourtant j’ai dû coder en 2019 l’équivalent de 5 semaines ouvrées seulement !

Je suis fier de mes projets car en plus d’en vivre, je suis en phase avec l’éthique qu’ils apportent : transmettre la connaissance, permettre à des gens de changer d’orientation professionnelle grâce à de nouvelles compétences.

Xyoos par exemple a permis depuis son lancement il y a 12 ans à des millions de gens (qu’ils soient jeunes ou séniors, français ou du fin fond de l’Afrique francophone) d’apprendre gratuitement l’informatique. WPChef a permis à des centaines de personnes de réussir leur reconversion professionnelle et devenir par exemple des freelance.

C’est extrêmement gratifiant ! Et puis, ça l’est d’autant plus que ces projets marchent ! 2018 aura été l’année de la loose avec DeliPress, malgré tout ce fut un projet passionnant. Après, c’est toujours plus fun de bosser sur des projets qui décollent !

Pour 2020 et après

Bon et cette année, mon objectif c’est : moins de rush. L’année 2019 a été très, voir trop intense. Je veux profiter : rando, ski, cuisine. Je le dis chaque année mais cette fois c’est l’année de mes 35 ans, et je compte m’y tenir.

En 2021, je compte finir mes formations CapitaineWP, et revoir en profondeur le programme de Xyoos.

A l’horizon 2022, si mes projets continuent d’amener de la récurrence, j’aimerai prendre un peu de recul et profiter un peu plus encore, et me libérer du temps pour me lancer dans une autre passion : la création de jeux vidéo.

D’ailleurs Benjamin Lupu et Rémi Corson, 2 personnages très connus de la communauté WordPress, ont de grandes passions qu’ils vivent à fond : le premier écrit ses romans de SF et le second créé des portefeuilles en cuirs artisanaux. J’ai envie de faire comme eux, créer quelque chose, mais par passion, pas forcément avec un objectif business immédiat.

Bref, merci d’avoir lu jusqu’au bout. Je vous souhaite de la réussite dans vos projets, et n’hésitez pas à me faire part de vos impressions en commentaires !

PS: Je sais que beaucoup d’entre vous n’aiment pas Gutenberg, mais franchement, lorsque l’on écrit un article aussi long, c’est vraiment pratique (notamment que l’éditeur prenne toute la hauteur, et l’outil qui affiche la structure des titres).

Maxime Bernard-Jacquet

L'auteur

Maxime, 35 ans, Grenoblois.
Entrepreneur, développeur web, formateur et consultant WordPress avec plus de 10 ans d'expérience.
En savoir plus | Formez-vous


À lire ensuite


6 Commentaires

  1. Pierre dit :

    Toujours aussi appréciable et instructif de lire de tels retours d’expérience, concrets et transparents, et celui-ci est plus optimiste que le compte-rendu de 2015 heureusement.
    On mesure bien l’étendue du travail réalisé sachant qu’un seul de ces projets menés à bien me semble déjà une année bien remplie 🙂
    A bientôt lors d’un WordCamp et félicitations pour la qualité apportés à vos formations.

  2. Maxime BERNARD-JACQUET dit :

    Merci pour ton retour ! Il me fait très plaisir ! Je suis content en effet d’avoir pu parcourrir tout ce chemin depuis 2015 (déjà 5 ans au passage, le temps file vite !)

  3. Vincent dit :

    Hello Maxime !
    Surprenant mais beau bilan ! Je fais partie des personnes qui t’attendent sur le projet 3… Un peu déçu que tu prévois les formations CapitaineWP qu’en 2021, mais bon j’ai tellement de sujet sur lesquels je souhaite me former y’a tellement de choses sur lequel je souhaite me former… D’ailleurs, tu peux déjà me pré-inscrire sur la Woocommerce en 6 semaines (besoin d’avancer sur l’optimisation des process et l’automatisation). Nicolas m’avait parler de ce projet au WordCamp Bordeaux et je suis content que le projet soit toujours sur les rails.

    « Ça a été pour moi l’occasion de monter en compétences sur le montage vidéo, de prendre de meilleurs logiciels. » Héhé ! Ca mériterait un petit article sur les meilleurs logiciels… #JDCJDR

    Bon vent pour 2020 !

  4. Maxime BERNARD-JACQUET dit :

    Salut Vincent ! Merci pour ton retour. Je vais quand même pas mal avancer Capitaine cette année mais je ne sais pas jusqu’où j’arriverai.
    On devrait sortir la formation Woo avant la fin d’année. On ne donne pas de date précise pour ne pas se mettre une pression inutile.

    Pour la vidéo ça a été plutôt simple : j’ai pris Final Cut Pro sur Mac car j’ai un peu une allergie à la suite Adobe. Après 2 jours à comprendre les process j’ai réussi à devenir efficace. Pour les Screencasts j’ai pris Snagit sur Windows (la version sans montage de Camtasia) car il permettait d’envoyer un enregistrement directement sur Dropbox. Très pratique du coup pour le réceptionner immédiatement après sur mon Mac. Bon il avait pas mal de bugs quand même très frustrants mais il m’a bien aidé.

    Mes meilleurs voeux pour toi aussi !

  5. La Webeuse dit :

    Salut Max. C’est super !
    Tant de projets, mener tout de front c’est très difficile. J’en connais quelque chose.
    J’aimerais bien en savoir plus sur tes jeux vidéo. Ça serait pour quelle plateforme ? Quel terminal ? (enfin, je ne connais pas le jargon des jeux vidéo mais ça a l’air cool) …
    Bref. Courage pour 2020 !
    PS : pour ma part, j’ai Final Cut depuis 2010 mais en 2019, j’ai investi dans Camtasia. Je trouve ça très « user friendly »…
    Va-t-on se voir sur WordCamp cette année ?
    À bientôt
    Lycia

  6. Maxime BERNARD-JACQUET dit :

    Hello ! Merci pour ton retour !
    Pour les jeux je sais pas encore mais mes recherches préliminaires indiquent que Unity c’est le must, car multi plateformes, et facile à prendre en main !
    Pour les screencasts j’ai utilisé Snagit qui est la version de Camtasia avec juste la capture d’image. Mais sur Mac on utilise screenflow pour les Screencast WPChef ce qui est aussi user friendly.
    Je vais en effet reprendre les WordCamps de manière plus assidue ! Je commence avec Genève ou j’ai une conférence, puis Paris en avril !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *