Faites de la veille, Bon Dieu !


Une chose que je remarque assez régulièrement chez les personnes travaillant dans le web, qu’elles soient freelance ou en agence, c’est le manque de temps passé à faire de la veille, c’est-à-dire à lire des articles sur des blogs, écouter des podcasts et lires des livres ou e-books.

Pourquoi ce manque de veille ?

Les problématiques sont principalement :

  • Pour les débutants, ils ne savent pas trop où chercher, tellement il y a de sites en ligne actuellement
  • Pour les agences c’est le manque de temps, croulant sous le travail
  • Pour certains c’est un syndrome du « Oh non, encore des nouvelles technos = encore des nouveaux trucs à apprendre »
  • Pour d’autres, les ressources sont souvent en anglais, et c’est dur à lire

Il est vrai que lorsque l’on commence dans le métier, on trouve de tout et (surtout) n’importe quoi, du coup pas facile de trouver aisément les bonnes ressources.

En agence par contre votre excuse est mauvaise. On a jamais le temps, c’est un fait. Il faut savoir l’aménager.

Pour les gens qui ont le syndrome « ohlala encore », j’ai été comme ça à mes débuts. On a toujours l’impression d’être largué car une nouveauté est là. Il ne faut pas se frustrer, au contraire, ces technos sont là pour apporter une façon plus propre et efficace de travailler, et si vous ne les prenez pas pour une contrainte, tout ira bien ! Il suffit d’aller à son rythme, on a pas besoin de tout savoir tout de suite.

Pour ceux dont l’anglais fait peur, changez de métier. Si vous voulez bosser dans le web, l’anglais est une obligation. Il y a beaucoup de ressources en français, mais beaucoup moins qu’en anglais. On a tous eu une éducation de l’anglais complètement pourrie (face à nos compères européens, merci l’école), mais à force, vous vous y ferez (regardez des séries en VOST téléchargées, ça aide). Si vous voulez plus de ressources en français, écrivez-les ! Partagez.

En quoi faire de la veille est important ?

Nous sommes dans un métier (le web) qui évolue à 100 à l’heure. Si on regarde notre façon de travailler sur un cycle de 2 ans, il change énormément à chaque fois. De nouvelles méthodes, technologies sortent, certaines s’imposent, d’autre disparaissent. Il est donc essentiel de connaitre au moins leur existence, puis quand on voit qu’elles persistent, les essayer.

Certes ça prend du temps, essayer un plugin WordPress, par-ci, apprendre les préprocesseurs par là, ou encore lire un ebook sur le growth hacking même si c’est pas mon secteur d’activité principal. Mais au final qu’est-ce qu’il en sort : On a une meilleure culture de notre métier, on a des ressources en stock qui pourront resservir, et surtout : on gagne du temps.

J’ai passé 30 minutes à tester un plugin WordPress, 6 mois après un client avait ce besoin exact, j’ai donc pu lui mettre en place et gagner énormément de temps.
Les Préprocesseurs CSS me permettent aujourd’hui de coder 3 fois plus rapidement ma mise en page.

Une bonne veille grâce à Twitter

Mon outil de veille numéro 1 est devenu Twitter, face aux flux RSS. Beaucoup de gens (débutants) sont réticents à s’inscrire sur twitter :  » j’ai rien à tweeter ».

Vous avez rien à dire, par contre les autres ont de merveilleuses ressources à partager, et c’est là que vous devriez commencer : Suivez les personnes influentes de votre secteur d’activité, ils auront énormément de liens à vous partager.

Lorsque vous lirez un article, regardez la description de l’auteur en bas de page, il y aura surement un lien vers son twitter. Suivez-le. Faites de même pour chaque article ou livre intéressant que vous trouverez. Regardez également les personnes qu’elle suit, et suivez celles qui vous intéressent. Ne restez-pas exclusivement dans votre secteur d’expertise mais un peu autour. Je suis expert WordPress, mais je suis également des entrepreneurs, designers, experts en webmarketing …

twitter max

J’utilise Tweetbot, mais l’application de base de twitter est très bien. Il existe aussi Tweetdeck pour afficher plusieurs colonnes : pratique pour suivre un sujet en particulier, ou créer des groupes.

Filtrez ensuite pour ne garder qu’entre 300 et 600 personnes, sinon votre flux va être compliqué à suivre. Pensez également que les américains que vous suivrez partageront leurs ressources pendant la nuit, et vous pouvez facilement les rater.

Alors : Inscrivez-vous sur twitter, suivez des experts de votre domaine, suivez ceux qu’ils suivent, suivez les auteurs d’articles qui vous ont plu, et vous composerez un outil de veille d’une efficacité démoniaque !

Quid des flux RSS ?

Plus classiquement, vous pouvez utiliser un outil comme Feedly ou Netvibes pour garder de côté vos sites favoris, et lire rapidement les gros titres. Mais l’avantage de Twitter face aux RSS c’est que vous pouvez « ressentir » l’effervescence autour de sujets brulants en direct.

Quelques uns de mes sites de veille favoris

Pour vous aider à démarrer une veille efficace, je partage avec vous ma board Trello où j’ai listé certains de mes sites de news préférés. vous y trouverez actus, tutos, études de cas, célébrités du web …

Ca reste encore incomplet, mais c’est une base qui j’espère vous plaira ! Ma board Trello spéciale Veille

trello veille

 

Quelques outils pour une veille efficace

Une fois que vous aurez un solide compte Twitter, vous découvrirez énormément d’articles tous plus intéressants les uns que les autres. Vous n’aurez pas le temps de tout lire tout de suite. Alors il faudra bien garder de côté ces inestimables lectures quelque part : Pocket est une app faite dans ce sens. C’est une liste de lecture pour plus tard, très bien organisée.

Trouvez un article, cliquez sur Pocket (grâce à l’extension navigateur) et lisez-ça ultérieurement sur votre tablette, ordinateur ou téléphone grâce aux apps.

pocket-app

De plus, Pocket vous suggérera de lui même des lectures en fonction de ce que vous avez déjà lu, et affichera quand un article est un « best-of ». Super !

Vous pourrez ranger ensuite via des tags vos articles lus. Personnellement, j’aime pas mal Raindrop.io en ce moment pour stocker des ressources qui me serviront à nouveau ultérieurement. L’outil est sympa et customisable, et l’extension navigateur pour enregistrer un article très bien faite. A préférer à Evernote.

raindrop

 

Et voilà ! J’espère que je vous ai donné envie de faire de la veille un peu plus souvent. Essayez dans un premier temps d’allouer au moins 2h par semaines à la lecture d’articles, ou de bouquins !

J’en profiterais sur de prochains articles pour vous faire partager mes lectures via des analyses de livres.

Maxime Bernard-Jacquet

L'auteur

Maxime, 30 ans, Grenoblois.
Entrepreneur, développeur web, formateur. Mon dada c'est WordPress.
En savoir plus


À lire ensuite


4 Commentaires

  1. madvic dit :

    Ma femme a réussis à me faire découvrir un outil pour ce genre de chose : Pinterest, ben oui…
    Et pourtant je ne uis pas un grand fan de ce produit dans ce genre de situation c’est pas mal !

  2. Bonjour Maxime, et merci pour ce billet. Oui la Veille est une activité essentielle, et pour plusieurs raisons au niveau individuel:
    * Se tenir informé de l’évolution de ses connaissances. Valoriser son Expertise.
    * S’ouvrir sur des réalisations innovantes dans ses sujets. Pour mieux Conseiller.
    * Mettre le nez, les yeux, les oreilles dehors pour Concevoir et Piloter la Valeur.
    * S’auto-former et ce faisant développer son agilité. Pousser son Employabilité.
    * Irriguer ces projets avec des apports externes qui ne sont pas que techniques.

    Côté outils, Twitter bien sûr, et du temps passé à bâtir de solides « listes » avec une double approche Influenceurs – Experts (ce ne sont pas forcément les mêmes).
    Les RSS que l’on annonce morts régulièrement sont plus que jamais d’actualité à l’heure du Content – Inbound Marketing. Je ne peux que vous recommander Inoreader pour bâtir votre propre petit SI de Veille perso, et en profiter pour rediffuser des flux sur mesure (sur tags, mots clés, dossiers…).
    Et des tas d’autres, mais mention pour Pinterest qui apparait dans le commentaire précédent. Addictif mais surtout TRES efficace pour alimenter ses projets en cours. Synthèse, Stimulation cognitive, Sourcing, Plaisir…tant à y gagner.

    Bref, la Veille est un état d’esprit, une curiosité guidée et dirigée et par la Valeur. Elle signe une habileté à se remettre en question. Pour voir avant les autres, plus que pour avoir « réponse à tout ». D’ailleurs la quête du Veilleur sur un sujet ciblé commence toujours par « Je ne sais pas…. ». A bientôt. Denys.

  3. Benoit dit :

    Tiens, c’est en faisant ma veille que j’ai découvert cet article… 😉
    Question outils perso c’est Feedly + Evernote.

Share This